<head> <title>le tsakonien</title>
initiation à l'épigraphie grecque par Claire Tuan, le tsakonien

  rameursvo.jpg retour au menu.

aperçu sur un dialecte grec : le tsakonien

Quittant momentanément les inscriptions grecques antiques,
je vous présente aujourd'hui quatre inscriptions modernes,
photographiées dans la petite ville de Léonidio.

situation de Leonidio

Pendant des siècles on n'accédait dans cette région que difficilement, par la montagne :

imag-tsakonien/montagne

et la côte n'offrait pas de port très sûr.
Ce qui peut expliquer qu'un dialecte se soit maintenu longtemps dans cette région isolée.

Maintenant une belle route côtière permet d'aller d'Argos jusqu'à Léonidio.
On aperçoit de l'autre côté du golfe argolique l'île de Spetses.

imag-tsakonien/Sampatiki
le petit port de Sampatiki, un peu au nord de Léonidio.

Et l'accès se fait aussi à travers le massif du Parnonas, en descendant du beau village de Kosmas.
C'est ainsi qu'au débouché d'une profonde gorge,
j'ai découvert, à l'entrée de Léonidio, les panneaux suivants :

imag-tsakonien/kaour La formule signifie : Soyez les bienvenus, mais mot à mot : Vous vous êtes bien donné du mal !,
alors que la formule courante de bienvenue en grec actuel est : καλώς ορίσατε.
Quelques remarques :
- le lambda entre voyelles a disparu,
- l'ôméga est devenu ου,
- le rhotacisme : le sigma final est devenu rho, comme ce fut souvent le cas dans la Laconie et l'Elide antique,
- la séquence πια est devenue κια,
- mais la désinence verbale (--ατε) est la même qu'en grec courant.

>>>><<<<

imag-tsakonien/to-kale Ce panneau est pour ceux qui quittent la ville. Ailleurs en Grèce, on aurait : Καλό ταξίδι !, Bon voyage !
Ici la formule signifie mot à mot : Que vous alliez pour le bien, que votre route soit (lisse) comme l'huile.
Remarques :
- simplification de στ- en τ-,
- la finale -o de καλό est remplacée par -,
- le mot πορεία, qui désigne en grec courant la marche, l'itinéraire, le trajet
- deux mots très différents du grec courant : la forme verbale "να ζάτε" (est-ce le verbe vivre ?), et le pronom personnel de la deuxième personne du pluriel, sans doute au génitif : νιούμου.


>>>><<<<

imag-tsakonien/oura
imag-tsakonien/Elona
Ci-contre, le monastère d'Elôna, dont il est question dans l'inscription ci-dessus.

Le panneau dit mot à mot :
 Que votre temps soit bon et béni (= Bon voyage !). Faites un signe de croix à Elôna.

Remarques :
- comme dans la première inscription, on a ου en lieu et place de l'ôméga, et les 3 lambda ont disparu,
- comme dans la 2ème inscription, la désinence masculin-neutre -o est remplacée par un -ε, et στ- se simplifie en τ-,
- le mot "et" se dit τσαι et non και,
- les terminaisons féminines semblent être en -α et non en -η, ce qui a fait penser que le tsakonien descendait du dorien et non de la koinè ionienne-attique,
-la séquence ευλο- s'est réduite à βο-.
- le verbe "faire" est celui du grec ancien, ποιέω

>>>><<<<

J'ajoute ce dernier panneau, pris sur le site Wikipedia :

imag-tsakonien/groussa Notre langue est le tsakonien. Demandez qu'on vous en parle.

Remarques :
- le lambda, après consonne, n'a pas disparu mais il est devenu un rho,
- le pronom personnel de la première personne du pluriel au génitif est : νάμου,
- le verbe "parler" ou "dire" vient du grec ancien λαλέω

>>>><<<<

Il n'est pas fréquent en Grèce de trouver ainsi des panneaux bilingues.
Le dialecte ici utilisé, le tsakonien,
était autrefois parlé dans cette petite région des flancs orientaux du Parnonas.
Malheureusement il est en voie de disparition.
Seules quelques personnes âgées le parlent encore.
Dans cette video : "Οι Τσάκωνες περιπατητές στη σπηλιά του Γιαταγάνα!",
à partir de la 9ème minute, vous pouvez entendre un homme âgé
qui utilise le tsakonien, mêlé au grec démotique.
Si vous voulez en savoir davantage, je vous conseille la lecture de cet article d'Etienne Famerie.





rameursvo.jpg retour au menu.
contact